Ex Bibliotheca. Les livres retrouvés de l’Académie protestante de Saumur – Saumur – 6 juillet-30 novembre 2019

Après sa présentation à la médiathèque Louis Aragon du Mans, l’exposition « Ex Bibliotheca. Les livres retrouvés de l’Académie protestante de Saumur » revient, cette fois au Château-Musée de Saumur et dans une version enrichie. Cette exposition retrace l’histoire de l’une des plus importantes institutions intellectuelles et éducatives du XVIIe siècle, l’Académie protestante de Saumur.

Fondée en 1599 par Philippe Duplessis-Mornay, conseiller d’Henri IV et gouverneur de Saumur de 1589 à 1621, l’Académie fut un haut lieu des Églises réformées de France et le principal centre de formation des  pasteurs du nord du royaume. Foyer théologique novateur, l’Académie rayonna à travers l’Europe par l’influence de ses professeurs et élèves mais fut aussi à l’origine de violentes controverses. Supprimée par Louis XIV en 1685, dix mois avant la révocation de l’Édit de Nantes, elle voit sa bibliothèque saisie puis vendue : celle-ci sombre alors dans un oubli séculaire.

La découverte fortuite d’un livre conservé à la Médiathèque Louis Aragon (provenant du fonds de l’Abbaye Saint-Vincent du Mans) ayant appartenu à Louis Cappel, professeur à l’Académie, est à l’origine de la vaste enquête menée par Thomas Guillemin. Réalisée dans les principaux fonds de la région Pays de la Loire (Médiathèques du Mans et de Saumur-Val de Loire pour les ensembles les plus significatifs) ainsi qu’à l’échelle européenne (BnF, Marsh’s Library de Dublin), cette recherche a permis de mettre au jour les fragments des bibliothèques de plusieurs professeurs mais aussi de celle de l’Académie, tous d’un intérêt primordial pour la connaissance de l’histoire de l’institution.

Un ensemble exceptionnel

L’exposition explore en huit sections l’histoire de l’Académie, ses méthodes d’enseignement et les spécificités du foyer d’innovations théologiques connu sous le nom d’« École de Saumur ». Ce courant original du calvinisme européen jouera un rôle fondamental dans l’évolution du protestantisme moderne.

Sont réunis cahiers d’étudiants, livres de prix, pièces d’archives, ouvrages pour certains très annotés comportant les ex-libris ou ex-dono des plus illustres professeurs de l’Académie – John Cameron, Louis Cappel, Moïse Amyraut, Tanneguy Le Fèvre, William Doull. Cet ensemble est enrichi par le prêt de pièces de premier plan issues de collections publiques et privées, comme l’inventaire original de la bibliothèque de l’Académie (Archives nationales de France). Des pièces inédites seront présentées pour la première fois au public.

La bibliothèque de Duplessis-Mornay de retour au Château

Une vingtaine d’ouvrages issus de la bibliothèque de Philippe Duplessis-Mornay seront pour la première fois présentés dans l’ancienne demeure du gouverneur de la ville, où ils furent conservés jusqu’à sa mort en 1623. Dispersés après la saisie de la bibliothèque académique (fondée grâce au don par Mornay de sa bibliothèque personnelle), ces livres comportent des annotations autographes de celui qui fut également un important théologien. L’exposition présente d’ailleurs son exemplaire de son dernier grand traité théologique, Le mystère d’iniquité, parcouru de corrections et d’ajouts autographes.

Une grande figure : Louis Cappel

De l’aventure intellectuelle qui s’est déroulée en bord de Loire sous les règnes de Louis XIII et de Louis XIV, se dégage en particulier la figure de Louis Cappel, théologien majeur de la première moitié du xviie siècle. La présentation de plusieurs ouvrages abondamment annotés lui ayant appartenu permet de découvrir la démarche par laquelle il révolutionne l’exégèse biblique. Son exemplaire personnel de son grand-œuvre, la Critica sacra, sera exposé pour la première fois.

De la naissance au déclin d’une institution phare de l’histoire du protestantisme français, se dessinent les contours de plusieurs bibliothèques qui réapparaissent après une éclipse de trois siècles et demi.

Commissariat scientifique : Thomas Guillemin (Université d’Angers) et Kevin Trehuedic (Université de Paris-Est Créteil)

Horaires :
Du 1er juillet au 31 août, 7 jours sur 7, de 10h à 18h.
Du 1er septembre au 30 septembre, du mardi au dimanche de 10h à 18h.
Du 1er octobre au 31 décembre, du mardi au dimanche de 14h à 17h30.
Tarifs : http://www.chateau-saumur.fr/index.php/horaires-tarifs/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.